Popularité de la marque Tgv Max

86000

Contacter le SAV Tgv Max

Pour contacter le service Tgv Max sur son service après-vente (S.A.V), vous pouvez consultez les informations sur cette page.

Le nom de l’entreprise concerné par le service après vente possède plusieurs dénominations ou marques comme : Tgv Max, @TgvMax ou oui.sncf et elle travaille généralement dans le secteur Education / Information et plus précisément dans la catégorie Produit/service .

Vous pouvez contacter le SAV ou service après vente tgv max par exemple pour les motifs suivant :

  • Réparation, Bug, cassé ou autre anomalie avec Tgv Max France
  • Colis endommagé ou abîmé en provenance de Tgv Max 
  • Demande de facture, remboursement ou un avoir chez Tgv Max 
  • Demande de garantie ou prise en charge assurance avec Tgv Max en France
  • Faire une réclamation à tgv max

SAV Tgv Max par téléphone

Mise en relation avec le Service après vente Tgv Max ci-dessous :

Disponibilité : 7j/7 et 24h/24

*Mise en relation au 0890598054 (0,80€/min + prix d’un appel local)

Tgv Max est sur Facebook

@TgvMax

Produit/service

Adresse de la page Facebook : 613
https://fr-fr.facebook.com/TgvMax/

Contacter Tgv Max SAV par internet

Voici l’url de la page correspondant aux services après vente pour Tgv Max :

http://www.oui.sncf/aide/contact

Vous pouvez trouver plus d’informations si besoin sur le site internet oui.sncf

Horaires d’ouverture du service SAV Tgv Max

Aucune donnée

Liste des magasins en France Tgv Max

Aucune donnée

Questions courantes sur Tgv Max

Aucune donnée

Description de l’entreprise Tgv Max et de son SAV

À propos de TGV

Le TGV (Train à Grande Vitesse) est le service ferroviaire interurbain à grande vitesse de la France, exploité par la SNCF, l’opérateur ferroviaire national appartenant à l’État. La SNCF a commencé à travailler sur un réseau ferroviaire à grande vitesse en 1966 et a ensuite présenté le projet au président Valéry Giscard d’Estaing qui l’a approuvé. Conçus à l’origine comme des turbotrains alimentés par des turbines à gaz, les prototypes de TGV ont évolué en trains électriques avec la crise pétrolière de 1973. En 1976, la SNCF a commandé 87 trains à grande vitesse à Alstom. Après le service inaugural entre Paris et Lyon en 1981 sur la LGV Sud-Est (LGV pour Ligne à Grande Vitesse), le réseau, centré sur Paris, s’est développé pour relier les grandes villes de France (dont Marseille, Lille, Bordeaux, Strasbourg, Rennes, Montpellier) et des pays voisins sur une combinaison de lignes à grande vitesse et de lignes conventionnelles. Le réseau TGV en France transporte environ 110 millions de passagers par an.

Comme le Shinkansen au Japon, le TGV n’a jamais connu d’accident mortel au cours de son histoire opérationnelle ; les systèmes de sécurité à bord sont parmi les plus avancés au monde. Les voies à grande vitesse, entretenues par le Réseau SNCF, sont également soumises à une règlementation lourde. Confrontés au fait que les conducteurs de train ne pourraient pas voir les signaux en bord de voie lorsque les trains atteignent leur vitesse maximale, les ingénieurs ont mis au point la technologie de signalisation de cabine TVM, qui sera ensuite exportée dans le monde entier. Cette technologie permet à un train en freinage d’urgence de demander en quelques secondes à tous les trains suivants de réduire leur vitesse ; si un conducteur ne réagit pas dans un rayon de 1,5 km (0,93 mi), le système passe outre les commandes et réduit automatiquement la vitesse du train. Le mécanisme de sécurité du TVM permet aux TGV utilisant la même ligne de partir toutes les trois minutes.

Une rame TGV d’essai a établi le record mondial du train à roues le plus rapide, atteignant 574,8 km/h le 3 avril 2007. Les TGV conventionnels circulent jusqu’à 320 km/h sur les LGV Est, Rhin-Rhône et Méditerranée. En 2007, le trajet ferroviaire régulier le plus rapide au monde était une vitesse moyenne de 279,4 km/h (173,6 mph) entre la Gare de Champagne-Ardenne et la Gare de Lorraine sur la LGV Est, qui n’a été dépassée qu’en 2013 par le service express de 283,7 km/h (176,3 mph) sur le tronçon Shijiazhuang-Zhengzhou de la ligne ferroviaire à grande vitesse Chinoise Shijiazhuang-Wuhan.

Le TGV a été conçu à la même époque que d’autres projets technologiques parrainés par le gouvernement français, notamment la fusée Ariane 1 et l’avion supersonique Concorde ; ces programmes de financement étaient connus sous le nom de politiques nationales championnes (traduction littérale : champion national). Le succès commercial de la première ligne à grande vitesse a entraîné un développement rapide des services vers le sud (LGV Rhône-Alpes, LGV Méditerranée, LGV Nîmes-Montpellier), l’ouest (LGV Atlantique, LGV Bretagne-Pays de la Loire, LGV Sud Europe atlantique), le nord (LGV Nord, LGV Interconnexion Est) et l’est (LGV Rhin-Rhône, LGV Est). Les pays voisins, l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne ont développé leurs propres services ferroviaires à grande vitesse.

Le système TGV lui-même s’étend aux pays voisins, soit directement (Italie, Espagne, Belgique, Luxembourg et Allemagne), soit par des réseaux dérivés du TGV reliant la France à la Suisse (Lyria), à la Belgique, à l’Allemagne et aux Pays-Bas (Thalys), ainsi qu’au Royaume-Uni (Eurostar). Plusieurs lignes futures sont prévues, y compris des extensions en France et vers les pays voisins. Des villes comme Tours et Le Mans font désormais partie d’une “ceinture TGV” autour de Paris ; le TGV dessert également l’aéroport Charles de Gaulle et l’aéroport Lyon-Saint-Exupéry. Le TGV est une attraction touristique en soi, il s’arrête à Disneyland Paris et dans des villes touristiques telles qu’Avignon et Aix-en-Provence. Brest, Chambéry, Nice, Toulouse et Biarritz sont accessibles par des TGV circulant sur un mélange de LGV et de lignes modernisées. En 2007, la SNCF a réalisé un bénéfice de 1,1 milliard d’euros (environ 1,75 milliard de dollars américains, soit 875 millions de livres sterling), grâce notamment à l’augmentation des marges sur le réseau TGV.

PS : Le service de mise en relation avec les SAV proposé par le site contacter-sav.org est un service indépendant et non affilié à la société Tgv Max. Les coordonnées gratuites ou de mise en relation sont indiquées dans les textes ci-dessus.

Page de renseignement SAV pour Tgv Max crée le 21 juin 2020 – Indice 11 

Dernière modification : 25/12/20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.