Popularité de la marque Technics

3500

Contacter le SAV Technics

Pour contacter le service Technics sur son service après-vente (S.A.V), vous pouvez consultez les informations sur cette page.

Le nom de l’entreprise concerné par le service après vente possède plusieurs dénominations ou marques comme : Technics, @technics.global ou www.technics.com et elle travaille généralement dans le secteur Divertissement et plus précisément dans la catégorie Électronique .

Vous pouvez contacter le SAV ou service après vente technics par exemple pour les motifs suivant :

  • Réparation, Bug, cassé ou autre anomalie avec Technics France
  • Colis endommagé ou abîmé en provenance de Technics 
  • Demande de facture, remboursement ou un avoir chez Technics 
  • Demande de garantie ou prise en charge assurance avec Technics en France
  • Faire une réclamation à technics

SAV Technics par téléphone

Mise en relation avec le Service après vente Technics ci-dessous :

Disponibilité : 7j/7 et 24h/24

APPELER au 0890248809 * 0890248809 0,80 € / min
 

Service de renseignement et de mise en relation : Ce site est un service privé payant d’information et de renseignement distinct des marques et des services publics non-rattachés à ces derniers

Technics est sur Facebook

@technics.global

Électronique Shopping et vente au détail Shopping et vente au détail

Adresse de la page Facebook : 212636
https://fr-fr.facebook.com/technics.global/

Contacter Technics SAV par internet

Voici l’url de la page correspondant aux services après vente pour Technics :

Technics France | Hi-fi haut de gamme

https://www.technics.com/fr/

Vous pouvez trouver plus d’informations si besoin sur le site internet www.technics.com

Horaires d’ouverture du service SAV Technics

Aucune donnée

Liste des magasins en France Technics

Aucune donnée

Questions courantes sur Technics

Aucune donnée

Description de l’entreprise Technics et de son SAV

Histoire de Technics

Technics a été introduite comme marque de haut-parleurs haut de gamme commercialisés par Matsushita en 1965. Le nom est devenu plus important avec les ventes internationales de platines à entraînement direct. La première platine à entraînement direct a été inventée par Shuichi Obata, un ingénieur de Matsushita (aujourd’hui Panasonic), basé à Osaka, au Japon. Elle éliminait les courroies et utilisait à la place un moteur pour entraîner directement un plateau sur lequel reposait un disque vinyle. Il s’agit d’un progrès important par rapport aux anciennes platines à courroie, qui ne conviennent pas au tourne-disque, car elles ont un temps de démarrage lent et sont sujettes à l’usure et à la casse, la courroie se brisant en cas de retournement ou de rayures. En 1969, Matsushita a lancé l’invention d’Obata sous le nom de SP-10, la première platine à entraînement direct sur le marché professionnel.

En 1971, Matsushita a lancé la Technics SL-1100 pour le marché grand public. En raison de son moteur puissant, de sa durabilité et de sa fidélité, elle a été adoptée par les premiers artistes hip-hop. Le SL-1100 a été utilisé par l’influent DJ Kool Herc pour le premier système de sonorisation qu’il a installé après avoir émigré de la Jamaïque à New York.

Elle a été suivie par la SL-1200, la platine la plus influente. Elle a été développée en 1971 par une équipe dirigée par Shuichi Obata chez Matsushita, qui l’a ensuite commercialisée en 1972. Elle a été adoptée par des DJ de hip-hop de New York tels que Grand Wizard Theodore et Afrika Bambaataa dans les années 1970. En expérimentant avec les platines SL-1200, ils ont développé des techniques de scratching lorsqu’ils ont constaté que le moteur continuait à tourner au bon régime même si le DJ faisait bouger le disque d’avant en arrière sur le plateau.

Avec la mise à niveau de la SL-1200 MK2, elle est devenue une platine largement utilisée par les DJ. Machine robuste, la SL-1200 MK2 intègre un mécanisme de contrôle du pitch (ou vari-speed), et maintient une vitesse relativement constante avec une faible variabilité, ce qui s’est avéré populaire auprès des DJ. La série SL-1200 est restée la platine la plus utilisée dans la culture DJ jusque dans les années 2000. Le modèle SL-1200, souvent considéré comme la platine standard du secteur, a continué à évoluer avec la série M3D, suivie de la série MK5 en 2003.

Bien qu’elle ait été créée à l’origine pour commercialiser ses équipements haut de gamme, Technics proposait, au début des années 1980, une gamme complète d’équipements allant de l’entrée de gamme au haut de gamme.

En 1972, Technics a introduit le premier système d’inversion automatique dans une platine à cassette dans sa Technics RS-277US et en 1973, elle a introduit la première technique d’enregistrement à trois têtes dans une platine à cassette (Technics RS-279US).

En 1976, Technics a lancé deux platines à entraînement par courroie pour le marché de masse, les SL-20 et SL-23. La principale différence entre les deux modèles était la fonction supplémentaire de fonctionnement semi-automatique de la SL-23, ainsi qu’une commande de vitesse réglable avec lumière stroboscopique intégrée. Ils offraient des spécifications techniques et des caractéristiques rivalisant avec des platines beaucoup plus coûteuses, y compris des bras de lecture en forme de S bien conçus avec un poids de suivi et des réglages anti-patinage. À l’époque de leur lancement, les SL-20 et SL-23, vendues respectivement 100 et 140 dollars, ont établi une nouvelle norme de performance pour les platines bon marché.

La marque Technics a été abandonnée en 2010, mais est réapparue lors du salon allemand de l’électronique grand public IFA de 2014. En janvier 2016, à l’occasion de son 50e anniversaire, la Technics SL-1200 est revenue avec la Technics SL-1200 G.

PS : Le service de mise en relation avec les SAV proposé par le site contacter-sav.org est un service indépendant et non affilié à la société Technics. Les coordonnées gratuites ou de mise en relation sont indiquées dans les textes ci-dessus.

Page de renseignement SAV pour Technics crée le 17 mars 2021 – Indice 1 

Dernière modification : 21/04/21

1 réflexion sur “Technics”

  1. Philippe Ponthoreau

    félicitations pour la soi-disant qualité allemande : DE LA PURE DAUBE
    POURRITURE DE BOCHES
    CREVEZ TOUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.