Popularité de la marque Google Chrome

375000

Contacter le SAV Google Chrome

Pour contacter le service Google Chrome sur son service après-vente (S.A.V), vous pouvez consultez les informations sur cette page.

Le nom de l’entreprise concerné par le service après vente possède plusieurs dénominations ou marques comme : Google Chrome, @googlechrome ou www.google.com et elle travaille généralement dans le secteur Moteurs de recherche / portails et plus précisément dans la catégorie Logiciels .

Vous pouvez contacter le SAV ou service après vente google chrome par exemple pour les motifs suivant :

  • Réparation, Bug, cassé ou autre anomalie avec Google Chrome France
  • Colis endommagé ou abîmé en provenance de Google Chrome 
  • Demande de facture, remboursement ou un avoir chez Google Chrome 
  • Demande de garantie ou prise en charge assurance avec Google Chrome en France
  • Faire une réclamation à google chrome

SAV Google Chrome par téléphone

Mise en relation avec le Service après vente Google Chrome ci-dessous :

Disponibilité : 7j/7 et 24h/24

*Mise en relation au 0890598054 (0,80€/min + prix d’un appel local)

Google Chrome est sur Facebook

@googlechrome

Logiciels Site web de commerce électronique Site web de commerce électronique

Adresse de la page Facebook : 17969491
https://fr-fr.facebook.com/googlechrome

Contacter Google Chrome SAV par internet

Voici l’url de la page correspondant aux services après vente pour Google Chrome :

Téléchargez Google Chrome, le navigateur plus sécurisé et encore plus rapide de Google

https://www.google.com/intl/fr/chrome/

Vous pouvez trouver plus d’informations si besoin sur le site internet www.google.com

Horaires d’ouverture du service SAV Google Chrome

Aucune donnée

Liste des magasins en France Google Chrome

Aucune donnée

Questions courantes sur Google Chrome

Aucune donnée

Description de l’entreprise Google Chrome et de son SAV

À propos de Google Chrome

Google Chrome : Son histoire et son ascension vers la domination du marché

Même si certains de ses concurrents existent depuis bien plus longtemps, Google Chrome est sans conteste le navigateur Web le plus populaire au monde. Depuis son lancement, il est passé de la dernière à la première place, dominant des navigateurs comme Internet Explorer, Firefox et Safari.

Construire un meilleur navigateur

Google Chrome a fait ses débuts le 4 septembre 2008, alors que Google cherchait à créer un meilleur navigateur, plus moderne. À l’époque, il n’existait que deux concurrents grand public, Safari n’étant disponible que sur les appareils Apple : Internet Explorer et Firefox. Internet Explorer était plus largement adopté, mais il était aussi sévèrement critiqué. Firefox semblait être une meilleure offre, mais il ne détenait que 30 % du marché, contre 60 % pour Internet Explorer.

Quelques jours avant le lancement de Google Chrome, Google a publié un billet de blog intitulé « Une nouvelle approche du navigateur ». Ce billet expliquait que la société lançait ce nouveau navigateur parce qu’elle pensait pouvoir « apporter une valeur ajoutée aux utilisateurs et, dans le même temps, contribuer à l’innovation sur le Web. »

Chrome offrait d’énormes avantages par rapport à la concurrence.

Google a également expliqué que Chrome était une initiative open source. Le code source du navigateur a été mis à la disposition du public par le biais de son homologue open source, le navigateur Chromium, et Google a tiré des composants de WebKit d’Apple et de Firefox pour le développer.

Naturellement, le lancement initial concernait la version bêta qui a d’abord été publiée sur Windows. Et si Windows a vu une version stable trois mois plus tard, Mac et Linux n’ont pas reçu de versions stables avant mai 2010.

Chrome présentait d’énormes avantages par rapport à la concurrence. Tout d’abord, Google disposait de plus d’argent et de ressources que la plupart de ses concurrents. Deuxièmement, il s’appuyait sur les technologies existantes et souhaitait adhérer aux normes du Web. Troisièmement, Google considérait Chrome comme plus qu’un simple navigateur en le développant avec des applications web riches et interactives en tête. Enfin, il propose un système de « sandboxing » qui empêche le navigateur de se bloquer lorsqu’un site Web tombe en panne.

Si l’on ajoute à cela un logiciel simple et facile à utiliser, qui est finalement devenu entièrement multiplateforme, on comprend aisément pourquoi Chrome est si largement adopté aujourd’hui. Google a développé le bon produit, au bon moment et de la bonne manière pour permettre à Chrome de devenir le roi de la colline.

Grandir

Au fil des ans, Google Chrome s’est lentement transformé en quelque chose de plus grand et de meilleur. En 2010, il était entièrement multiplateforme sur le bureau, et en 2012, il a été porté sur Android et iOS.

 

En 2013, Google a bifurqué vers le composant de WebKit qu’il utilisait depuis cinq ans pour créer le moteur de navigateur Blink. La tâche principale de tout moteur de navigateur est de traduire le HTML et d’autres parties d’une page Web en ce que l’utilisateur voit sur son appareil. Blink a permis une plus grande flexibilité pour ajouter de nouvelles fonctionnalités à Chrome, et très vite, tous les navigateurs basés sur Chromium ont également utilisé le moteur de navigation.

Au fil des ans, Chrome s’est lentement transformé en quelque chose de plus grand et de meilleur.

Depuis lors, de nombreuses autres entreprises ont également construit leurs navigateurs à partir de la version open source de Chromium, notamment des navigateurs comme Brave, Vivaldi et Opera. Même Microsoft a commencé à réoutiller son navigateur Edge en utilisant Chromium comme base l’année dernière.

Avec autant de navigateurs utilisant Blink et d’autres technologies Google sous le capot, les normes Web ont été développées de plus en plus en tenant compte de Chrome. Ce cycle de domination et de normes web est l’une des principales raisons pour lesquelles Google s’est développé pour revendiquer plus de parts de marché que tous ses concurrents réunis.

Google avait l’argent et les ingénieurs nécessaires pour développer un navigateur complet, et les normes Web sont devenues de plus en plus compatibles avec Chrome. Ensuite, Google a gagné régulièrement des parts de marché, ce qui lui a permis de disposer des fonds nécessaires pour développer encore davantage son navigateur. Le cycle se poursuit.

Finalement, Chrome est devenu si performant que Google a même développé un système d’exploitation de bureau complet autour de lui : Chrome OS.

Aujourd’hui, les Chromebooks comptent parmi les appareils les plus populaires du marché. Qu’il s’agisse de l’industrie de l’éducation ou de la navigation à domicile, ChromeOS s’est inséré directement au centre de l’espace informatique de bureau. Et tout a commencé par une nouvelle approche du navigateur.

Plus qu’un navigateur

Google Chrome et le web ont beaucoup changé au cours des 11 dernières années. Google Chrome est évidemment devenu plus qu’un simple navigateur. Il est devenu une plateforme tellement cohérente et fiable qu’elle est presque aussi omniprésente que Google lui-même.

Les applications Web continuent de gagner en popularité, les normes Web continuent de se développer, et Google Chrome est au centre de tout cela. Il est devenu la plateforme par défaut pour laquelle les développeurs conçoivent leurs applications web.

Selon StatCounter, Chrome représente aujourd’hui près de 64 % de l’utilisation de tous les navigateurs sur toutes les plateformes. Le seul autre navigateur qui s’en approche est Safari, avec près de 15,5 % grâce aux appareils iOS. Firefox arrive en troisième position avec seulement 4,4 %.

Chrome est une plateforme viable pour laquelle il faut développer.

Qu’il s’agisse d’une application fonctionnant sur Chrome OS ou dans le navigateur standard, Google Chrome est une plateforme viable pour laquelle développer. Et avec l’ajout d’applications Android et Linux aux appareils Chrome OS, c’est même une plateforme viable pour le développement.

Peut-être Google a-t-il prédit l’avenir en créant Chrome. Peut-être Google a-t-il contribué à façonner l’avenir en fonction de Chrome. Quoi qu’il en soit, peu importe les efforts déployés par la concurrence pour revenir sur Chrome, pour l’instant, Google reste fermement en tête.

PS : Le service de mise en relation avec les SAV proposé par le site contacter-sav.org est un service indépendant et non affilié à la société Google Chrome. Les coordonnées gratuites ou de mise en relation sont indiquées dans les textes ci-dessus.

Page de renseignement SAV pour Google Chrome crée le 17 mars 2021 – Indice 65 

Dernière modification : 18/03/21

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.